Déclaration de revenus

IRPF 2017

Les bulletins de salaire inférieurs à 22.000 euros par an n’ont pas à traiter la déclaration.
Il est conseillé de demander le brouillon au cas où il sortirait pour revenir.

En date du 4 avril, quelque 19 millions de contribuables (avec les données de l’année dernière) sont appelés à produire la déclaration de revenus de 2017. Les retraités, les rentiers, les travailleurs autonomes, les travailleurs salariés et, en général, toute personne qui a gagné un revenu en 2017 doivent produire une déclaration de revenus. Avec certaines limites ; tout le monde n’est pas obligé de le présenter. Mais ceux qui ne sont pas obligés de le faire peuvent juger bon de rendre compte au fisc, pour lequel il sera utile de consulter le projet. Il convient de rappeler que la consultation du projet n’oblige pas à la présentation de la déclaration. En outre, cette année, le projet peut être demandé par le biais d’une application sur le téléphone mobile, ce qui facilite le processus.

Tous les salariés qui perçoivent un revenu de travail supérieur à 22.000 euros par an sont tenus de présenter et de signer la déclaration d’impôt sur le revenu des personnes physiques. En dessous de ce chiffre, personne ne leur interdit de faire la déclaration, ils peuvent déclarer, mais ils ne sont pas obligés de le faire. La limite est abaissée à 12 000 euros par an s’ils sont reçus de plus d’un payeur (ce qui exige que le second paie plus de 1 500 euros dans l’année). Si le contribuable reçoit des pensions compensatoires du conjoint ou si le payeur n’est pas tenu d’effectuer une retenue (ou si la retenue a un taux fixe), il est obligatoire de déclarer.

Ils exigent également le dépôt de déclarations sur le capital mobilier (au-dessus de 1.600 euros), ou si vous possédez des maisons qui génèrent des rendements sur le capital immobilier supérieurs à 1.000 euros. Cette limite s’applique également aux gains en capital. Si des pertes patrimoniales ont été enregistrées, la limite pour ne pas avoir à déclarer est de 500 euros. Ainsi, même si le contribuable a perdu de l’argent en vendant une voiture, une maison ou un autre bien, il doit le déposer au Trésor.

Cela n’implique pas que quiconque se situe en dessous de ces montants n’est pas tenu de faire la déclaration. Que cela vous convienne ou non dépend de votre situation personnelle ; le fisc ajuste généralement les retenues à la source sur la paie, de sorte que dans de nombreux cas, le résultat de la déclaration est pratiquement neutre. Toutefois, certaines déductions peuvent devoir être déclarées pour qu’une telle situation se produise.

En outre, les contribuables qui bénéficient d’une maternité, d’une famille nombreuse, d’une descendance handicapée ou d’ascendants ascendants doivent produire une déclaration s’ils ont droit à une déduction supérieure à celle qu’ils ont reçue d’avance.

Dans ce cas, il est conseillé de demander le projet de déclaration afin de vérifier le résultat final de la déclaration, c’est-à-dire s’il va être payé ou retourné. Ainsi, si la traite indique une déclaration négative (à retourner), le contribuable peut confirmer la traite et récupérer la retenue excédentaire. Si la déclaration est positive (payable), le contribuable n’est pas obligé de produire la déclaration, de sorte qu’il n’a pas à payer au fisc. Le fait de demander le projet n’implique pas l’obligation de le soumettre.

Ce processus peut être rationalisé grâce à la nouvelle application qui a lancé le Trésor. Bien que l’ébauche ne soit pas encore opérationnelle, l’application l’est, et le 4 avril prochain pourra être confirmée (ou non). Les données fiscales sont déjà disponibles dans l’application. Pour vous inscrire, vous aurez besoin de votre DNI, de sa date d’expiration et d’un élément d’information (case 450) de la déclaration de l’année dernière.

f }