Sélectionner une page

Faire vos propres bocaux fermentés, vous voulez tenter l’expérience ? Anti-gaspillage, naturelle, sans cuisson et bonne pour la santé, la technique de la fermentation est une excellente méthode pour conserver les aliments qui ne date pas d’hier. Ce processus naturel ancestral utilisé depuis des millénaires revient au goût du jour : les chefs redécouvrent les joies de la fermentation qui permet d’obtenir le meilleur des aliments et de jouer sur leur acidité… Et puis écologie et crise sanitaire obligent, le bocal est résolument « dans la place » en ce moment !

La fermentation, c’est quoi au juste ?

Ce processus métabolique permet de transformer certains sucres (les glucides) en acides grâce à des micro-organismes (bactéries ou levures). Cette transformation du sucre a lieu en absence d’oxygène (en milieu anaérobie comme on dit dans le jargon). D’où l’importance d’utiliser des pots en verres, bocaux, jarres, pots en terres fermés hermétiquement pour réaliser des aliments fermentés chez soi.

En cuisine, il existe plusieurs types de fermentations : la fermentation alcoolique ou lactique. C’est la fermentation lactique qui est la plus utilisée pour les légumes et fruits. La technique des bocaux fermentés est plus simple qu’elle n’en a l’air ! Les aliments doivent être plongés dans de l’eau salée ou, si possible, dans leur jus. De cette façon, les bactéries commencent à se multiplier et transforment les glucides en acide lactique. Ce sont les fameuses lactobacilles qui apportent l’acidité et tous les bienfaits pour l’organisme associés aux aliments fermentés ! En somme, un aliment, de l’eau, du sel et un bocal sont les 4 indispensables pour réaliser des bocaux fermentés, trop facile, non ?

Tous les bienfaits de la cuisine en bocaux

Exit le frigo, le congélateur et bonjour les économies d’énergies, la fermentation permet grâce à un procédé naturel et biologique de conserver un grand nombre d’aliments très longtemps et en toute simplicité. D’ailleurs nous sommes entourés par tant de produits fermentés au quotidien : vin, bière, levure, yaourt, fromage ou charcuterie. Avec la cuisine en bocaux chez soi, on profite d’aliments sains, fait-maison et d’un concentré unique de saveurs.

Conserver les légumes et les fruits dans des bocaux hermétiques est un jeu d’enfant à condition de respecter certaines techniques et règles d’hygiènes basiques. Chou fermenté, pickles de légumes, radis, carottes, haricots en saumure, cornichons, condiments d’herbes, kéfir, kombucha, tomates en bocaux, kimchi, chutney, une quantité énorme de légumes et de fruits peuvent être consommés fermentés.Le petit plus ? La consommation de produits fermentés protège notre microbiote et fais du bien à notre système digestif !

Bocaux fermentés faciles, step by step :

  • Utilisez toujours des bocaux ou pots en verres qui peuvent être fermés hermétiquement : des bocaux avec joint en caoutchouc par exemple.
  • Lavez, coupez en morceaux ou râpez vos légumes crus ou fruits et les placez dans vos bocaux bien nettoyés au préalable !
  • Recouvrir avec de la saumure (de l’eau salée). Pour le ratio eau sel, on compte environ 30g de sel par litre d’eau.
  • Ajoutez épices et herbes aromatiques à votre convenance.
  • Laissez fermenter pendant 2 ou 3 jours à température ambiante d’abord (entre 18°C et 25°) puis allez déposer vos pots fermentés à la cave ( mot d’ordre : un endroit frais). Cette étape permet au processus de fermentation de ralentir, les aliments fermentent en douceur.

Vous pouvez ainsi conserver vos bocaux au frais pendant 1 an ou plus. Ils pourront être dégustés à n’importe quel moment de l’année et se conserveront plusieurs jours au réfrigérateur une fois ouvert. Miam !